BIRD BOX

2.4.16


Comment peut-elle attendre de ses enfants qu’ils aient envie de toucher les étoiles s’ils ne peuvent même pas lever la tête pour les admirer ?


auteur : Josh Malerman
éditeur : Calman-Lévy
nombre de pages : 373
date de sortie : 17 Septembre 2014




résumé :
La plupart des gens n'ont pas voulu y croire. Les incidents se passaient loin, sans témoins. Mais bientôt, la menace s'est rapprochée, a touché les voisins. Ensuite, internet a cessé de fonctionner. La télévision et la radio se sont tues. Les téléphones ne sonnaient plus. Certains, barricadés derrière leurs portes et leurs fenêtres, espéraient pouvoir y échapper.

Depuis qu'ils sont nés, les enfants de Malorie n'ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l'abri du danger qui s'est abattu sur le monde. Elle a perdu des proches, a assisté à leur fin cruelle. On dit qu'un simple coup d'œil suffit pour perdre la raison, être pris d'une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger son petit garçon et sa petite fille. Alors, les yeux bandés, tout trois vont affronter l'extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés.
Arriveront-ils à bon port, guidés par leur seule ouïe et leur instinct ?

pourquoi lire ce livre ?
Ce livre est un emprunt qui me faisait trop envie et comme j'avais envie de lire un thriller je l'ai pris. Je ne regrette absolument pas parce qu'une fois plonger dedans, il est très dur d'en sortir.

mon avis :
Malorie et ses deux enfants vivent enfermés dans leur maison depuis que ces créatures ont envahis la terre. Malorie prend un jour la décision de faire un voyage pour rejoindre un camp de rescapé. Problème : elle n’est même pas sûre qu’il y ait toujours quelqu’un là-bas, mais surtout, ils doivent le faire les yeux bandés.
Je ne vous en dis pas plus parce que moi j’ai apprécié être surprise au cours de ma lecture donc ce serait dommage de vous gâcher ça.
Points forts :

-         On alterne les chapitres entre présent et flash back, dans le présent on voit le voyage de Malorie et des enfants alors que dans le passé on apprend BEAUCOUP de choses sur le comment c’est arrivé, quelle a été la réaction de la population, et surtout, comment Malorie s’est retrouvée seule à élever deux enfants. On en sait plus tout au long de l’histoire et pour moi l’action principale était celle dans le passé parce qu’on nous la raconte comme une histoire et on est inquiet pour les personnages, on veut à tous prix savoir ce qu’il va leur arriver ! La situation n’est pas facile du tout et la fin (dans le passé et le présent) est géniale.  Dans le passé, c’est trop horrible et je sais, c’est bizarre, mais j’aime mieux les livre avec des fins pas joyeuse. Ça me marque plus en général. Et là on a un bon mélange. J’aurais aimé en savoir un peu plus sur une des fins, je ne vous dit pas laquelle, mais ce n’est pas trop grave.
-         L’atmosphère. Je sais que j’en parle souvent dans les chroniques mais c’est très important pour moi. Ça fait tout le livre je trouve. Ici, c’est angoissant qui la définirait le mieux. Pendant tout le récit on est comme envoûté par l’histoire et on ne peut pas lâcher les personnages, surtout à la fin.

Les personnages sont attachant mais (sauf quelques-uns) manquaient de caractère. Comme je l’ai dit dans mon bilan, si vous chercher un livre envoûtant                           (comme il est dit sur la couverture), que vous ne pourrez pas lâcher et d’où vous ne ressorterez pas indemne, vous l’avez trouvez !
C’est une très belle histoire qui fait réfléchir et moi qui ne lis pas beaucoup de thriller, j’ai carrément adoré !
Comme il n’y a pas meilleur mots pour décrire ce livre que ceux qui sont sur la couverture ça a été…

…une lecture envoûtante !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre message ici ♥