LE PLUS PETIT BAISER JAMAIS RECENSÉ

25.4.16




« Le souvenir de ce baiser est aussi intact que si j’étais en train de le vivre. Comme s’il se régénérait à chaque secondes. »



 
auteur : Mathias Malzieu
éditeur : J’ai lu
nombre de pages : 150
date de sortie : 2 Avril 2014


résumé :
Un inventeur-dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d’un coup. Aidé d’un détective à la retraite et d’un perroquet hors du commun, l’inventeur se lance alors à la recherche de celle qui « fait pousser des roses dans le trou d’obus qui lui sert de cœur ». Ces deux grands brûlés de l’amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ? Le plus petit baiser jamais recensé, est un vrai faux polar romantique. Suite métaphorique de La Mécanique du cœur, ce roman teinté de mélancolie regorge de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock’n’roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky.

pourquoi lire ce livre ?
Il est dans ma PAL depuis septembre dernier et je le sort seulement en avril : pourquoi ? Je ne sais pas. Tout le monde parle de cet auteur en bien et je voulais le découvrir, lui et sa plume. Je trouve que la couverture de ce livre est trop belle !

mon avis :
On suit un personnage et je me suis rendu compte après avoir refermé le livre qu’on ne connaissait pas son nom. Mais ça ne me dérange pas plus que ça.
Ce personnage a embrassé une fille qui est devenu invisible tout de suite après. D’où le titre. Il se met dans la tête de la retrouver par tous les moyens sauf, problème, il ne la connaît pas du tout. À l’aide d’un perroquet, il va essayer de la retrouver.

Les personnages : Je ne me suis pas trop attaché aux personnages, principaux ou pas. Mais j’ai aimé suivre leurs aventures parce que l’histoire est super originale.

Rythme et écriture : Alors, le GROS GROS point fort de ce livre c’est l’écriture. Je ne suis pas la première (et sûrement pas la dernière )  à le dire, mais la plume de Mathias Malzieu est sublime ! Dès le départ on se laisse porter par ses mots, comparaisons, métaphores, jeu de mots etc. J’ai beaucoup aimé le passage : «  Caressant le cumulus neigeux qui lui servait de barbe, le vieux détective me raccompagna sur le pas de la porte.». 

On a l’impression qu’on lit un long poème. Il y a un bon rythme tout le long de l’histoire qui a fait que je ne l’ai lu qu’en 2 fois. Bon, il ne fait que 150 pages… 

Fin : Je ne m’attendais pas du tout à la fin ! Pendant un petit moment je suis resté là : « hein ?! ». J’ai beaucoup aimé la façon dont se termine ce livre.

Au milieu, on a quelques pages en couleur que je vous conseille de lire à la fin. Vous comprendrez à quoi elles servent.
J’ai vraiment été envoûté dans l’univers de l’auteur et je pense relire un de ses livres bientôt. Je vous le conseille si vous ne l’avez pas encore découvert. 

Les +
-         La plume, l’originalité et la façon dont l’histoire est racontée
Les –
-         Les poèmes qui sont parfois un peu trop… …bizarre. (bien sûr c’est mon avis !)


très belle découverte


2 commentaires:

  1. Il va falloir que je remercie l'Écureuil bouquineur, c'est grâce à elle que je découvre en ce moment même ton blog ! ça me fait une nouvelle île de la tentation !

    ( & ça craint du boudin pour mon petit porte-feuille :DD )

    En attendant je suis encore une fois convaincue... Je ne connaissais pas du tout ce livre, je connais juste l'auteur, et encore... Simplement de nom ! Une bonne excuse pour me l'acheter dès que possible ! ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauvre portefeuille, à cause de moi en plus ahah !
      Tu verras, tu tombera sous le charme de la plume de Mathias Malzieu tellement elle est magnifique ♥

      Supprimer

Merci de laisser votre message ici ♥