DELIRIUM

30.11.16



Auteur : Lauren Oliver
éditeur : Hachette, Black Moon
nombre de pages : 452
date de sortie : 2013


résumé :
Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »


pourquoi j’ai lu ce livre :
Cette saga me tentait depuis longtemps et HEUREUSEMENT que j’ai pu l’emprunter parce que je n’ai pas du tout aimé ce premier tome. Donc je m’excuse d’avance pour ce que je vais dire dans cette chronique car je ne vais pas mâcher mes mots.

mon avis :

Objet livre : Je ne suis pas particulièrement fan des gros plans de visage sur les couvertures…

Les personnages et histoire : Je n’ai pas du tout aimé cette histoire. C’était extrêmement plat, il ne se passait rien et je n’ai pas du tout accroché avec les personnages. Ils n’avaient pas de personnalité, ils auraient vraiment mérité d’être plus approfondi. Je ne me rappelle même plu leurs prénoms, vous voyez comme ça m’a marqué !

L’idée de base est bien pensée, franchement je pense qu’on aurait pu faire quelque chose  de bien avec cet univers qui semblait prometteur au premier abord. C’est pour cela aussi que j’ai eu envie de commencer cette saga. Mais l’histoire a été mal exécutée. Je ne me suis à aucun moment sentie impliquée dans ce qui nous était raconté, je me foutais royalement de ce qui pouvait arriver aux personnages. C’est vraiment dommage.

Rythme et écriture : Je pense que c’est bien la première fois qu’une plume me fait cet effet. L’auteure s’embarrasse de détails INUTILS qui rendent la lecture lourde et difficile. Dans un moment où j’aurais dû être à fond dans l’action et où il aurait dû y avoir du suspense, je m’ennuyait à lire des passages complétement superflus. Trop de descriptions à mon sens : j’étais perdue dans des choses qui n’apportaient strictement rien à l’histoire. Le rythme, on en parle même pas, je ne l’ai même pas vu. Je pense que cela explique le fait que je l'ai traîné pendant deux bonnes semaines. Je ne suis pas gentille avec ce livre mais ma foi, c’est ce que j’ai ressenti !

Fin : Je suis convaincue qu’une personne ayant aimé ce roman serait contente de la fin, pour un premier tome. Encore une fois, ce n’est pas mon cas et je ne lirai pas la suite.


Je voulais aussi vous dire que ce que vous venez de lire n’est que mon avis personnel et que je vous recommande vivement d’aller lire d’autres chroniques sur ce livre car je suis sûre qu'il a plu et peut plaire à certaines personnes, mais malheureusement je n’en faisait pas partie… Après, il y a eu des passages qui m’ont un peu intéressée, mais ce n’était pas suffisant.





Les +
• bonne idée de base


Les –
• histoire mal exécutée
• personnages sans personnalité
• rythme
• plume
• trop de descriptions


Terrible déception. Je suis néanmoins parvenue à bout de ma lecture, mais absolument pas convaincue par ce livre et la plume de Lauren Oliver 😥 
( Oui, j'ai découvert les smiley Blogger ;p)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre message ici ♥